Caramba > > > Eté 67

twitter
contact rss

Été 67

short url : http://liveb.eu/a766


NEWS

22/10/2010
Le groupe Eté 67, doublement récompensé aux Octaves 2010 (Victoires de la Musique en Wallonie) pour ’l’album chanson de l’année’ et ’le concert de l’année’, se produira à La Maroquinerie mercredi 27 octobre.

Après avoir enflammé les festivals, Dour..., les Francofolies de Spa où ils ont eu le plaisir de partager la scène avec Jacques Dutronc pour un duo memorable, les jeunes belges sortent leur nouvel album "Passer la frontière" fin janvier chez Pias.

VIDEO

Eté 67 - Passer la frontière - en acoustique pour Le Hiboo

Eté 67 - EPK


été 67 - Dans ma prison
envoyé par ete67. - Regardez plus de clips, en HD !

BIOGRAPHIE

ETE 67
"Passer la frontière"
Sortie prévue février 2011

ETE67 a sorti le 3 mars 2006 un premier album éponyme dont on a beau- coup parlé en Belgique (12.000 ventes, quand même). Leur second disque, intitulé "Passer la Frontière" sortira le 29 mars 2010. Plus de 4 ans plus tard. 4 ans, c’est beaucoup, et c’est long, et ça compte quand on est jeune.
Remplies de concerts, de kilomètres, de routes, mais aussi de locaux de répétitions, de voyages immobiles, de longues nuits courtes, ces 4 années les ont fortifiés. Le groupe a mûri. Ses influences ont été digérées. Son style s’est affirmé. Le deuxième album s’en ressentira : enregistré au Pyramide, un studio à l’ancienne, tous ensemble dans la même pièce. C’est la justesse de l’émotion qu’a cherché le groupe.
Enregistré et mixé par Renaud Houben et produit par le groupe lui-même, l’album contient des perles telles que "Une Vie Saine" en duo avec Antoine Wielemans, chanteur des Girls in Hawaii, "Romans de gare" inspirée de Georges Simenon, ou le premier single "Dans ma prison".
En janvier, et pour reprendre en douceur le contact avec la scène et leur public, ils avaient décidé de se lancer dans une tournée acoustique en plein coeur de l’hiver. 9 concerts lancés sans actualité et sans aucune promotion et, miracle, les 9 concerts sont complets. Le groupe joue surtout les nouveaux morceaux, à paraître sur "Passer la frontière", mais le public n’en a cure et en redemande.
Et c’est donc les Nuits Botanique, les Ardentes, Dour Festival ou encore les Francofolies de Spa pour un mémorable et bien rare duo avec Jacques Dutronc. Puis aussi une série de concerts parisiens (appartements privés, Sentier des Halles, Dame de Canton, Café de la Danse…) qui leur donne un début de notoriété en France.
Eté 67 est fasciné par la nuit et par l’aube, par les lumières de la ville et les déserts, par le mensonge et la culpabilité, par la pègre, le crime, l’amour fou, les paradis artificiels, les guitares et les chemises cow-boy…
Extraits choisis d’une rencontre avec Nicolas Michaux, chanteur d’ETE67
"On voulait absolument enregistrer cet album dans des conditions live, tous ensemble en même temps car on avait la conviction que ces chansons avaient besoin d’être livrées sans artifices. Et au final, c’est exactement ce que nous avons fait. On a choisi ce vieux Studio Pyramide parce qu’il nous permettait d’enregistrer les chansons tous ensemble en live et parce que les machines analogiques vintage à disposition et le backline sur place nous donnaient un son brut, direct et roots. On en avait marre des plug-ins et des instruments virtuels. On a donc tout fait avec de vrais instruments (Hammond, Piano, Harmonium de 1920, Harmonium indien...), de vrais amplis et de vraies machines (compresseurs, préamplis, vieille console,...)."
"Au début des sessions, on a adopté un rythme de fonctionnaires, on était à 9h au studio tous les matins, on déjeunait avec Maxime et Renaud et à 9h30 le rec était allumé. C’était vital pour nous car on savait que si on n’adoptait pas une discipline assez stricte, on risquait de retomber dans nos travers et les sessions allaient devenir trop destructrices ; on risquait tout simplement de ne pas terminer le disque. Par contre les dernières chansons des sessions comme "Sans rêves" et "Crime passionnel" ont été enregistrées lors de deux belles nuits de neige".
"L’épuisement physique et mental a été le principal danger de ses sessions, on a parfois frôlé le burn out." "C’est un album enregistré sur la corde raide."
"Après la fin de la tournée française, on a dit à notre maison de disques de nous oublier. On voulait prendre le temps de clarifier nos idées, de nous reconstruire et surtout de travailler. Le succès du premier album quand on avait 20-21 ans ne nous dispensait pas d’accomplir le cheminement que tout artiste se doit de faire. Nous sommes fiers de cet album, il constitue une belle évolution dans notre musique. Fiers mais pas satisfaits, le jour où nous serons satisfaits, nous arrêterons."
"Notre job principal est fait, on a donné tout ce qu’on pouvait donner sur cet album, on en est fiers. On espère que le gens l’aimeront mais on est pas tétanisé par cet aspect des choses. Le plus important pour nous c’est de faire un album ; pas de le vendre."
"Les textes sont plus ouverts que sur le premier album, il n’y a pas toujours une histoire définie précisément. C’est plus évocateur. L’écriture des textes de l’album s’est faite de façon assez instinctive sans plan établi mais au final des thèmes récurrents apparaissent. Sans que ce soit vraiment "étudié" préalablement, les textes de l’album dessinent un personnage plus ou moins unique : un personnage à la dérive, incapable de vivre dans le monde qui l’entoure, qui est sur le point de perdre la raison, un homme qui a perdu son amour, qui est spectateur de son existence depuis un événement dont on ne connaît pas les détails mais qui est sans doute une rupture avec sa petite amie, quelqu’un qui fuit dans l’alcool ou les stupéfiants mais qui en même se promet sans cesse à lui-même et à la fille qu’il aime qu’il va se reprendre en main et vivre une autre vie, être un homme meilleur."
"Il s’agit d’un album né des expériences vécues pendant les 4 dernières années riches en événements, en rencontres et en adieux, avec des moments d’immense joie et d’immense souffrance. Pour cet album, on a composé +/- 30 chansons, on en a enregistré 20 et on a fini par en mettre 14 sur l’album. On a pas choisi les meilleurs morceaux mais les morceaux qui avaient le plus d’intensité dans les prises, les titres qui formaient l’ensemble le plus cohérent… On n’a pas voulu livrer un disque lisse et consensuel mais plutôt quelque chose de rugueux avec des aspérités, de la fragilité et surtout beaucoup de vérité."
"Dix ans qu’on joue ensemble, des gars qui ont grandi ensemble. On est passé de l’adolescence à l’âge adulte, ensemble, sans vraiment s’en rendre compte. La moyenne d’âge du groupe ? 25-26 ans"

Contact booking : matthieu caramba.fr

LIENS

- Site Officiel : http://www.ete67.be/
- Myspace Officiel : http://www.myspace.com/ete67/
- Site de Pias : http://www.pias.com/fr/
- Site de Caramba Spectacles : http://www.caramba.fr/

avec
contact Contact Booking Eté 67


live !
Prochaines
dates

Prochaines dates Eté 67

voir +

{ Les liens Eté 67 }

CD Eté 67 billetterie Eté 67

planning artiste