twitter
contact rss

Biographie Lila Downs

short url : http://liveb.eu/a1379


Lila Downs avait à peine sept ans lorsqu’elle s’est mise à chanter. Et c’est tout naturellement, au travers des chansons populaires mexicaines, que le chant lui est apparu comme une nécessité. « Les mélodies fortes me transportent dans un lieu qui me libère ». Quoi de plus normal, pour la fille d’un professeur d’art, peintre et cinéaste et d’une chanteuse. Née à Tlaxiaco, dans l’état d’Oaxaca au Mexique, Lila Downs grandi entre la Californie, le Minnesota et Mexico, entre une maman indigène mixtèque* et un papa nord américain d’ascendance écossaise. Une évolution au sein de deux mondes différents, qui fera naître en elle une fascination pour les cultures, « tout spécialement celles des peuples indigènes », dont sa musique et ses textes sont empreints.

Ses modèles ? Lola Beltran, Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Pedro Infante… Une musique parfois festive ou plus langoureuse, une voix profonde, suave et colorée, mais derrière des apparences de légèreté et d’insouciance, un combat et une réelle volonté de changement. Car c’est avant tout portée par des idéaux de justice sociale touchant aux droits des travailleurs et à l’immigration que Lila Downs a décidé de faire de sa passion son métier, en se mettant à chanter quotidiennement dans les bars et théâtres. Il y a douze ans, elle dédiait ainsi sa première composition, « Ofrenda » (Offrande), à un indigène mixtèque, mort en traversant la frontière entre le Mexique et les Etats Unis. Depuis toujours, elle chante, convaincue que la musique conduit à la réflexion et peut « changer les choses de l’intérieur ».

Après plus de quinze ans de carrière et dix disques enregistrés, c’est avec son dernier album, « Live à FI P » (sortie le 9 avril 2010), que la belle Lila Downs fera frissonner la salle le temps d’une soirée, avant de repartir sur les chemins - de la Turquie à la Norvège, en passant par la Hongrie. Derrière la résonance des fanfares de la Nouvelle-Orléans, derrière les sons de la frontière Mexique-USA, la volonté « d’expulser tous ces démons qui rongent mon âme ». Trop de turbulences politiques et de violence à « secouer », pour « se débarrasser de la haine et de la rage, s’éloigner de la douleur ». Rester positif malgré tout, et, surtout, encore et toujours, encourager les discussions autour de la notion de justice.
Juliette PACQUIER
*Mixtèque : peuple mésoaméricain, dont les descendants vivent encore dans La Mixteca, zone regroupant les actuels États mexicains de Oaxaca, Guerrero et
Puebla.


Découvrez  !

avec
contact Contact Mad Minute Music


Lila Downs Page Facebook Lila Downs Site Internet
live !
Prochaines
dates

Prochaines dates Lila Downs