twitter
contact rss

Agenda News Artiste

Billetterie Mauro Gioia - Lostland

Mauro Gioia a toujours été entre les mondes… Il a passé son enfance à Naples, puis a vécu entre Paris et Rome, tout en se produisant en France, en Espagne, en Argentine, en Grèce, en Australie, à Londres, chantant des chansons folkloriques Napolitaines traditionnelles ou interprétant et enregistrant les chansons du célèbre compositeur italien Nino Rota, connu entre autres pour la musique du Parrain.

A la suite de ce parcours, il est assez logique que le premier album comme auteur-compositeur de ce chanteur de 48 ans, s’intitule Lostland. Il en a composé les musiques pendant près d’un an, entre Rome et Paris, la ville dans laquelle il habite aujourd’hui, guidé par Mark Plati, musicien, producteur et ingénieur du son new-yorkais ayant notamment travaillé avec David Bowie.

Mais pour en écrire les paroles, il savait devoir traverser l’Atlantique. S’inspirant de son grand-oncle chanteur, qui, il y a plus de cent ans, avait quitté Naples pour New-York, Gioia rejoint New-York de juin à aout 2012 à la recherche de cet oncle perdu. S’imprégnant de la culture italo-américaine, il se met alors à l’écriture des textes de ses chansons.

« Pour les paroles, j’ai voulu devenir moi-même un étranger, m’exprimant dans une autre langue que la mienne, tel un immigrant » dit il.

À Brooklyn, il rencontre Plati, son co-compositeur et producteur, lui demande de rassembler un groupe, avec pour seule contrainte : tous doivent avoir des ancêtres italiens.
Plati réunit alors des musiciens de talents : Lisa Germano, une auteur-compositeur-interprète de renommée et artiste du label 4AD, Earl Slick (né Frank Madeloni), guitariste de David Bowie et John Lennon, Jack Petruzzelli, producteur et musicien, co-auteur du dernier disque de Joan Osborne, et Jerry Marotta, batteur de Peter Gabriel, d’Iggy Pop et Elvis Costello entre autres…

« Bien qu’ils soient tous venus du rock-américain, quelque chose de leurs racines italiennes a comme ressurgit » dit Gioia.
« Je pense qu’il y avait dans cette alchimie quelque chose qui relève de l’héritage, une sorte d’ADN musical, qu’ils gardaient en eux, et qui est réapparu dès que nous nous sommes mis à jouer » dit Gioia. « Tout le monde a souhaité raconter une partie de l’histoire de ses grands-parents, de leurs déjeuners du dimanche en famille. Il y avait quelque chose de très familier dans la façon dont nous nous rapprochions de nous-mêmes ».

Pour enregistrer, le groupe a rejoint Woodstock, un autre lieu mythique de l’héritage musical, site du festival de musique le plus célèbre dans l’histoire de rock ’n roll américain.

« Nous avons enregistré le disque tout entier, 16 chansons en quatre jours, sans même répéter. Et tout le temps passé avec Mark Plati à composer, nous a semblé à tous deux si naturel. La mélodie est très importante dans la musique italienne, et l’est tout autant pour un italo-américain ».

Le son de Lostland est classique et intemporel. Les envolées vocales de Gioia sont soutenues par des mélodies et des refrains qui vont à l’encontre des playlist des radios d’aujourd’hui et des productions stéréotypées. Il n’y a pas d’ "autotune" sur Lostland.
Un groove enlevé et optimiste imprègne les onze chansons du disque, qui alterne entre le poppy et les arrangements soyeux.

Le résultat est une réminiscence du rock américain New-Yorkais des années 70-80. On pense aux débuts d’Elvis Costello, de Tom Waits ou de David Bowie.

Ayant fréquenté longtemps le théâtre et la musique, Gioia préfère plus naturellement se produire au théâtre que dans les clubs.
Ainsi Lostland a également son pendant visuel, un court-métrage surréaliste, à la David Lynch, que Mauro Gioia a lui-même écrit et réalisé, et dans lequel il incarne un chanteur qui a perdu sa voix (littéralement !…).

Dans ce court-métrage, le rôle principal est tenu par Burt Young, qui, malgré son pseudonyme hollywoodien, est lui aussi d’origine italienne. Son véritable nom : Gerald Tommaso DeLouise.

"Burt est habité par l’art, c’est une personnalité forte, presque sauvage, mais aussi naïve et tendre. Il est presque une figure de grand-père, mais
un grand-père à la fois sauvage et amusant", dit Gioia.

Au départ, Gioia voulait faire un documentaire sur les Américains d’origine italienne, mais il s’est rendu compte que leurs histoires étaient souvent les mêmes – celle de grands-parents ou de parents venus en Amérique, qui avaient laissé derrière eux une grande partie de leur héritage pour devenir américains, se créant une double identité. Au lieu de réaliser ce documentaire, il a réuni et transfiguré ces entretiens dans cinq histoires différentes, celle d’un pizzaiolo, d’un avocat, d’un médecin, d’un musicologue et d’un chauffeur de taxi.

« J’ai voulu raconter une histoire collective, l’histoire de tant d’hommes, de femmes et d’enfants, mais aussi l’histoire d’un solitude infinie - ce pourquoi j’ai pensé qu’un seul et même acteur pourrait incarner tous ces rôles, une sorte d’icône représentant les destinées de tous ces immigrants.
Et Burt Young était parfait, non seulement grâce à ses origines italiennes, mais surtout de par la multiplicité de ses émotions. Une fois, il m’a confié qu’après son audition à l’Actor’s studio, Lee Strasberg lui avait dit qu’il avait lu sur son visage une bibliothèque de sentiments ».

Cette dualité, cette existence entre les mondes, est propre à Lostland, à Brooklyn, à Gioia. Quant il raconte comment, dans un quartier italien de Williamsburg, il a poussé la porte d’une épicerie semblable à celles de son enfance napolitaine, "avec les mêmes clients, parlant le dialecte du sud de l’Italie, les mêmes jambons, les provolones accrochés au plafond. Même à Naples, je n’avais pas vu de telles images depuis quarante ans".

Sur le même trottoir se trouvait un restaurant italien contemporain « futuriste, moderne et cool ». Il y avait là les deux visages réunis d’une même âme, dans laquelle cohabitaient nostalgie et modernité.

Exactement comme Lostland.

Tricia Romano
(Journaliste musicale au New York Time, Rolling Stones, Spin)


live !
Prochaines
dates

Prochaines dates Mauro Gioia - Lostland

voir +

{ Les liens Mauro Gioia - Lostland }

billetterie Mauro Gioia - Lostland

planning artiste