twitter
contact rss

Accueil Caruso

Billetterie Caruso contact Contact Bleu Citron

Ne pas se fier à son patronyme de célébrissime ténor.
S’il revendique la double filiation hexagonale et transalpine - il est le seul français de sa famille italienne - Thomas Caruso est bel et bien ancré dans le terrain de jeu de la chanson française. Celle aux allures enchanteresses, qui séduit dès la première écoute et qui fédère.
Celle frappée en plein cœur par lalumière et ce métissage viscéral. Celle positive, alerte et accueillante. On pourrait dupliquer les trois derniers adjectifs pour qualifier ce garçon de 29 ans. Ajouter ceux de vibrionnant et jusqu’au-boutiste. Chez lui, un refus de l’inertie et un appétit du mouvement presque vital.

Il y a eu d’abord l’apprentissage de la guitare par la figure paternelle, le Conservatoire de Chambéry section musicale puis théâtrale, une incursion au sein de trois groupes. Il y a aussi, toujours en collectif, l’apprentissage de la scène, les multiples concerts, les kilomètres enfilés, la fac de Sport, mais il y a eu, surtout, une enrichissante percée au café-théâtre Les 3T à Toulouse. Là-bas, sur une durée de cinq ans, il prend part à plus d’une dizaine de spectacles et avale huit-cent dates.
Et la musique dans tout ça ? En latence. Projet solo guitare-voix mais à rythme irrégulier. Lorsqu’on lui propose de composer les morceaux d’une comédie musicale originale créée aux 3T, la flamme est ravivée. Dans la foulée, il prolonge en studio en enregistrant huit titres (L’EP Face B). Il partdeloin.Restequeleventcommenceàtourner. Detoutefaçon,ilalesfameusesdentsdela chance.

Thomas Caruso est à la fois déterminé et tenace. N’est-ce pas lui qui répète depuis l’adolescence : « Quand je serai signé chez Barclay ». N’est-ce pas lui qui s’avance crânement, couvre- chefnoirsurlatêteetguitarecommefidèleallié,auxauditionsdeNouvelleStar.Pourquoicrânement ? Parce qu’il faut une certaine audace d’essayer de convaincre JoeyStarr sur un titre de Booba. Le dit- titre s’intitule Scarface. L’enthousiasme du juré rappeur se révèle inattendu. La vidéo se consulte à sept chiffres sur YouTube. Rampe de lancement idéale. Dans la dynamique de ce coup de maître, éditeurs et professionnels se mettent sur les rangs. Pas de suspens pour le choix de la maison de disques, ce sera évidemment Barclay. Ce qui frappe, c’est l’agilité de son écriture. Qui trimballe toujours un petit cinéma intérieur. Projeter des images n’est pas si aisé. Caruso est animé par cet élan. Et cette plume-là ne joue pas les égoïstes. Louane (On était beau, premier single de son deuxième album), le duo suisse Aliose, Hoshi et Lisandro Cuxi (lauréat de The Voice 2017) marchent dans ses mots. Ils ne seront pas les derniers.
Ni vitesse ni précipitation dans l’agencement de Rose Granit. Obsessionnel du ton et de l’habit adéquates, Thomas Caruso apporte une méticuleuse attention aux détails. Il souffle sur ce disque solaire, enregistré avec l’acolyte Pierre-Laurent Faure, une modernité ambitieuse et chaque titre peut devenir selon l’humeur de l’auditeur la pastille euphorisante ou consolatrice du jour. Par contre, insister sur la chaleur des atmosphères, les points de repères visuels, la félicité des bases rythmiques, la tendresse d’une voix déjà identifiable. Le disque s’ouvre sur des cordes cinématographiques - arrangées par Brice Davoli - avant d’épouser un esthétisme sensuel et chaloupé (Au minimum). Esthétisme au sein duquel on détecte d’ailleurs la présence de tambours japonais. Comme on entend ici et là des bruits d’animaux (l’incursion world Toujours ailleurs), des bobines de films (Mon cinéma, chanson sur la pudeur du cœur), des chœurs de rugbymen (l’aigre-doux Souris quand même) ou des chaînes de vélo (N’oublie pas de me manquer, bonbon wizz vachard). Dépouillement acoustique pour le concerné et rassembleur Ô Barbarie (il était au Stade de France le 13 novembre 2015). Thomas Caruso dessine une carte postale amoureuse d’une idylle envolée (Te laisser partir), assume sa part de féminité (Comme une fille), joue du contraste texte-musique (Crever tout seul) et injecte une nouvelle élasticité mélodique au porte-bonheur Scarface. « C’est vrai qu’après le calme/ Viennent les remous », dit-il dans En cas d’urgence. Ces remous-là, Thomas Caruso risque certainement de les transformer en vagues d’amour.

contact Contact Bleu Citron


live !
Prochaines
dates

Prochaines dates Caruso

voir +

{ Les liens Caruso }

billetterie Caruso

planning artiste