twitter
contact rss

GAEL FAURE - Présentation

Billetterie Gael Faure contact Contact Zamora

Biographie
Vidéo
Presse
Discographie


BIOGRAPHIE :
**********************************************************************************************************************
Le regain c’est tout ce qui croît et qui renaît. Une deuxième coupe et l’herbe sera plus vive, plus tendre et plus belle encore… Un titre et un second opus qui racontent l’essentiel en treize chansons. Il y a trois ans, on partait avec Gaël Faure vers un road-trip contemplatif et un premier album « De silences en bascules » qui rythmait notre exode. On « traversait l’hiver » et les paysages verdoyants d’une Ardèche semblable aux vallons féériques de l’Islande. Aujourd’hui à 30 ans, l’esprit et le cœur gonflés de voyages et d’altérité, Gael Faure savoure ce bel âge rond qui le guide au plus près de la terre et des Hommes. « Je me sens proche de la matière, j’ai besoin de me nourrir de tout ce qui m’entoure » En éveil, il sent l’urgence de chanter « le goût des choses », de forger des chansons faites à la main, avec des matériaux nobles et humains, mixés à des broderies électroniques et subtiles, il va semer des idées, planter des notes et faire pousser « Regain » un album instinctif et généreux.
Avec ce nouvel album, Gael promène sa folk synthétique et moderne de la terre à la lune, vagabonde avec bravoure sur des incantations tribales et siffle une philanthropie poétique sur de nouveaux sentiers.
Parce que lucide, il a naturellement rejoint le mouvement éco-citoyen « Colibris » . C’est d’ailleurs en refermant le livre de Pierre Rabhi « Vers la sobriété heureuse » qu’il compose et écrit spontanément la chanson « Colibri ». Un blues hypnotique et robuste, sur ce monde de la terre qu’il connaît bien et qu’il aime tant. Une offrande à son grand-père, à ses parents et à tous ceux qui ont toujours servi la terre. Dans cet album, il opte pour la décroissance musicale et l’économie de moyen pour faire mieux avec moins. Voilà un disque que l’on dévore tout cru, qui nous traverse, et nous replace à l’endroit. « Regain » nous redresse côté cœur et nous ouvre à l’autre. Le 1er single ‘La Saison’ est un hommage au peuple Tamang, tribue hymalayienne vivant sur les hauts plateaux du Népal sans eau courante ni moyens de communication. « J’ai été touché par le courage du chef de village, laissant femme et enfants derrière lui le temps d’une saison. Partant seul braver les dangers des nombreux chemins, des falaises ou des rivières afin de vendre les marchandises à la ville. Puis dans la chanson « Ereinté » il est question de douleur, du mal de dos, qui prend possession du corps, qui le sculpte, qui le plie qui le tord... Il est question de gestes répétitifs, du poids de la vie. Cette souffrance est incarnée par des nappes synthétiques de plus en plus lancinantes qui irradient ce corps fatigué puis par des guitares électriques saccadées, et saturées.
Dans « Siffler » c’est l’ouvrier qui fuit son usine et s’affranchit de sa tâche en arpentant une route libératrice.
Solitaire, solaire, sincère, le chanteur esquisse aussi son « Caractère » sans s’épargner, se joue du narcissisme et des postures sociales, le tout arrangé d’une manière très malicieuse. Avec « Visages officiels » il fait tomber les masques de la séduction et nous invite à retrouver une certaine vérité, sans filtres comme lorsque nous étions enfants. 
Aujourd’hui, il s’abreuve à la source de cette enfance, autant qu’il plonge dans son Paris plus sexy et fiévreux. « COURBES ET LACETS » lancinant, hypnotique et sensuel.

« Regain » est un album qui rééquilibre les forces entre dedans et dehors, la terre ferme et le monde des esprits, les espaces qui s’étirent et le temps de l’introspection, et celui de l’Homme et la machine.

Avec le réalisateur Renaud Létang (Bjork, Gonzales, Feist, Manu Chao, Emilie Simon ou encore Alain Souchon), ainsi que son équipe de musiciens et véritables compagnons de vie (Vincent Brulin et Emiliano Turi )- ils ont crée cette alchimie miraculeuse entre des « folk songs » sensuelles et des chansons aux harmonies aériennes, suspendues à des polyphonies chamaniques. De fait, pour la chanson « Only Wolves » Gaël chante sur une mélodie épurée jouée sur une seule corde… Une incantation en anglais sur un texte de l’enlumineur Piers Faccini, sublimée par la voix hypnotique et vénézuélienne de « La Chica » (Sophie Fustec) .
Gaël Faure a fait un travail minutieux sur ce disque aux sonorités impeccables. La voix s’épanouit, voluptueuse et délestée de toutes fioritures. Les vastes contrepoints progressifs côtoient un calypso irrésistible qui fait danser la lune et des rythmes chauds débarqués de tropiques imaginaires. De son côté, la basse mate ondule sur la note tenue d’un orgue lointain et mélancolique tandis que les chœurs accompagnent le voyageur. Avec « Regain » Gaël Faure irrigue un chant cultivé par ses pères et les racines d’une folk lumineuse qu’il pigmente d’une miraculeuse modernité et sacre le renouvellement.

PRESSE :
*********************************************************************************************************************
Dix ans après, Gaël Faure le prouve avec "Regain", son deuxième album, dont la sortie est prévue le 26 janvier prochain. Il y interprète des folks songs à la guitare en les mâtinant de dentelles électro, de chants polyphoniques et de rythmes exotiques, avec une voix aussi sensuelle que puissante.
RTL.fr

VIDÉO :
**********************************************************************************************************************
Nouveau Single : La Saison :

Vidéo - Traverser l’hiver Canadien :

DISCOGRAPHIE
***********************************************************************************************************************
- 2014 : De Silences en Bascule (Jive Epic / Sony) (Ecoutez sur Deezer / Spotify)
- 26 janvier 2018 : Regain (Jive Epic / Sony)

contact Contact Zamora espace pro Espace Pro Gael Faure


Myspace Facebook Twitter site web