twitter
contact rss

Traces


présentent

TRACES nous transporte dans un abri de fortune, fait de toile et de ruban adhésif.
À leur porte, une catastrophe menace les cinq personnages.
Ils ont construit cet endroit pour y vivre au maximum ce qu’ils pensent pouvoir être leurs derniers instants, ne voulant laisser ni non-dits ni regrets.

Face à ce désastre imminent, ces cinq-là voient la création comme seul antidote à la destruction. Leurs corps sont ainsi projetés sur scène, vecteurs de leurs impulsions créatives et de leurs désirs, exprimés à travers la musique, le chant, le dessin, et bien sûr, les acrobaties de haute voltige.

Chaque moyen d’expression leur donne une chance de laisser une dernière marque… de laisser leurs Traces, le mieux possible.
Ils nous comptent leurs passés, nous faisant partager leurs forces et leurs faiblesses et, alors que nous apprenons à mieux les connaître, leurs extraordinaires tours de forces acrobatiques prennent une tournure étonnement humaine.

TRACES célèbre ces 5 individus, unis par des liens tangibles, faisant preuve d’un talent et d’une capacité de prise de risque incroyable. Cette affirmation de la vie, cette énergie débridée, sont les battements de cœur du spectacle.

TRACES est une performance de pure énergie acrobatique et urbaine - poétique et explosif, drôle et censé.
Mêlant les techniques acrobatiques traditionnelles aux éléments de la culture urbaine tels le skateboard et le basket-ball, ajoutant une dose de danse contemporaine et de théâtre,
TRACES surprend, impressionne et émerveille.

Après s’être dédié à TRACES pendant 3 ans de tournée intensive autour du monde, Héloïse Bourgeois, Raphaël et Francisco Cruz, Bradley Henderson et William Underwood ont passé le flambeau à 5 nouveaux artistes à compter de mars 2009.

ANTOINE AUGER ©ODCPhoto


Natif de la banlieue de Québec, Antoine a pratiqué la gymnastique tout jeune comme loisir à raison tout de même d’une douzaine d’heures par semaine. A la recherche de sensations fortes, il fait également connaissance avec différents sports tels le vélo de montagne, le roller-blade acrobatique ou le snow-board qu’il apprend très vite grâce à ses solides bases physiques.

C’est par hasard qu’Antoine entend parler du cirque à l’âge de 17 ans comme une carrière possible et décide de tenter et de réussir les auditions à l’Ecole nationale de cirque de Montréal.

N’ayant jamais touché aux arts du cirque auparavant il est fasciné par le monde qui l’entoure, après une première année d’entraînement multidisciplinaire, il choisit le main à main et forme un duo avec Geneviève Morin, duo qui persistera tout au long de ses études et sera présenté pendant plusieurs mois à New York sous le célèbre SpiegelTent.

Bien que le main à main soit sa discipline de prédilection, Antoine a aussi acquis de solides bases d’acrobaties et de mâts chinois doubles, c’est d’ailleurs ce qui lui a permis d’intégrer l’équipe de TRACES en 2009.

ANTOINE CARABINIER-LEPINE

Antoine est sorti diplômé de l’Ecole nationale de cirque de Montréal en 2000.

Artiste multidisciplinaire pratiquant la roue allemande, la roue-Cyr, l’acrobatie, la planche sautoir, la jonglerie et la musique, il ne tarde pas à se faire engager par le Cirque Eloize avec qui il tournera 4 ans Cirque Orchestra et Nomade. Antoine a ensuite intégré Circus Cirkor en Suède pendant un an (99% Unknown). En même temps, par intermittence, il présente des spectacles de rue solo au Québec, en Espagne, au Japon et au Festival de jazz à Montréal.

Il rejoint ensuite le Cirque du Soleil, pour des événements spéciaux et sur les bateaux de croisière Celebrity Cruise sillonnant les Caraïbes et le Pacifique Sud.

Mais Antoine rêvait depuis longtemps à la création d’une compagnie familiale qui voit le jour en 2006 avec le Cirque Alfonse.

À l’automne de la même année, il fait partie de l’Opéra Royal de Copenhague (Maskarade) jusqu’au début 2007.
Il enseigne ensuite bénévolement la roue Cyr et la planche sautoir, à Circo Para Todos à Cali en Colombie et participe au projet Artcirq dans le grand nord Canadien.

À l’été 2007, Antoine performe parallèlement pour le Cirque Alfonse et Eclips (Cité de l’énergie de Shawinigan). Il commence ensuite une tournée en Europe avec Synfunia de Salto Natale, participe à la création collective Made in Québec présentée à Taiwan et par la suite se joint à My Life, au Cabaret Chamaleon à Berlin avant d’intégrer Traces en 2009.

JONATHAN CASAUBON - (Sur scène à partir de septembre 2009).


Dès l’âge de 7 ans, Jonathan faisait des saltos dans son jardins et entre dans un club de gymnastique au sein duquel il atteint rapidement le niveau compétitif et dans lequel il passera 10 années.

Arrivé à l’âge de 17 ans, une enseignante le convainct de passer l’audition pour l’Ecole nationale de cirque de Montréal d’où il sort diplômé en 2000, spécialisé en bascule et en trampoline.

En sortant de l’Ecole, Jonathan part en Suisse où il enseigne le cirque dans une école avant d’intégrer le Cirque Starlight en tant qu’adjoint à la direction artistique et artiste pendant 4 ans durant lesquels il travaille sur une trentaine de numéros différents.

Suite à cette expérience enrichissante, Jonathan tente tout autre chose, il signe un contrat avec le Cirque du Soleil et part à Las Vegas, ce qui lui donne l’occasion de travailler autour de nouvelles disciplines et devient un excellent artiste multidisciplinaire.
L’année d’après, Jonathan repart en Suisse avec Salto Natale avant d’intégrer TRACES en 2009.


NAEL JAMMAL
- (Sur scène jusqu’à l’été 2009).


Naël est né dans le sud de la France. Dès son plus jeune âge, il transforme son jardin en piste de cirque et le lit de ses parents en trampoline, mais il entrera vraiment dans le monde du cirque à l’âge de 11 ans grâce à sa rencontre avec les Nouveaux Nez, un virage qui l’emmena où il n’aurait jamais pensé aller.
Un nouvel univers s’ouvre à lui et il y fait ses premiers pas avec les clowns. Tout naturellement, Naël intègre ensuite l’École Nationale de Châtellerault, où il perfectionne sa technique et découvre d’autre disciplines telles le main à main, la banquine, la barre russe et la jonglerie. Cependant, c’est en équilibre sur cannes que Naël choisi de se spécialiser.

Après ces trois années de formation, le désir d’aller encore plus loin le conduit à l’École Nationale de Cirque de Montréal. Au cours des ces nouvelles années de formation, il participe à divers projet : échanges, rencontres et spectacles, qui l’amènent notamment en Chine.

Ces expériences lui ont permis d’acquérir beaucoup d’assurance sur scène, mais c’est surtout la rencontre avec les autres, les relations humaines, qui l’ont le plus animé. Le cirque est pour lui un espace de rencontre, de mixité et de partage.

Grâce à tous ses acquis dont notamment le Parkour, la danse classique, le hip hop, la capoeira et le clown, Naël a pu façonner un style particulier qu’il ne cesse de faire évoluer, adaptant son corps en permanence et s’exprimant à travers son jeu.

GENEVIÈVE MORIN ©ODC Photo.


Dès l’âge de 6 ans, Geneviève débute les cours de danse et de gymnastique artistique, elle ne se doute pas alors que la pratique de ces disciplines en tant que loisirs, même au rythme de 4 fois par semaine, la mènera tranquillement sur le chemin du cirque. Elle continue tout de même dans la lancée en intégrant un collège en danse, où une amie la convainct de l’accompagner aux auditions de l’Ecole nationale de Cirque de Montréal.

Geneviève passe avec succès les auditions et attrape alors la piqûre du cirque à 20 ans, elle poursuivra à l’ENC son apprentissage en danse et en acrobaties mais y apprendra également d’autres techniques propres au cirque. Les professeurs l’orienteront alors naturellement vers le main à main qui se trouve à la croisée des aptitudes de Geneviève.

Graduée de l’ENC en 2008, Geneviève connaît sa première expérience de scène avec plusieurs mois de représentations dans le fameux Spiegeltent à New York puis intègre les répétitions de TRACES en 2009.

PHILIP ROSENBERG

A l’âge de 10 ans, Philip Rosenberg quitte un entraînement de gymnastique rigoureux pour poursuivre sa passion des arts de la scène. Tout en étudiant au sein de plusieurs écoles de théâtre, il découvre le Circus Center de San Francisco où il développe ses aptitudes pour le mât chinois, l’équilibre sur chaise et plusieurs autres disciplines d’acrobaties chinoises sous la direction de son entraîneur Maître Lu Yi. Philip apprend ainsi à devenir un acrobate puissant et dynamique et il participe à plusieurs spectacles avec le Circus Center et le New Pickle Circus.

En grandissant, les performances de Philip ainsi que ses habiletés pour les arts visuels acquièrent de la maturité lorsqu’il intègre The School of Arts de San Francisco.

C’est en performant en tant que personnage principal avec le Vau de Vire Society, un cabaret d’avant-garde composé de danseurs et de circassiens, que Philip développe son plein potentiel artistique. Cette ouverture sur le monde et son engouement pour la performance l’ont mené jusqu’à l’Ecole nationale de cirque de Montréal où il a perfectionné ses techniques d’équilibre, d’acrobatie, de danse et de théâtre.

Il termine sa formation au printemps 2008 mais prolonge l’expérience de quelques mois en participant à l’atelier de création pour le spectacle C’est assez pour aujourd’hui avant d’intégrer l’équipe de TRACES.

Avant de faire partie de la nouvelle distribution, Philip a performé avec le cast original de TRACES en février 2009 à Londres.

Conçu par Les 7 doigts de la main
Shana Carroll, Isabelle Chassé, Patrick Léonard, Faon Shane, Gypsy Snider, Sébastien Soldevila et Samuel Tétreault.

- Direction et chorégraphie : Shana Carroll et Gypsy Snider
- Entraînement et recherches acrobatiques : Sébastien Soldevila

- Direction musicale : Les 7 doigts de la main
- Musique originale : Francisco Cruz
- Conception éclairage : Nol Van Genuchten et Les 7 doigts de la main
- Conception des décors : Flavia Hevia et Les 7 doigts de la main
- Conception des costumes : Flavia Hevia, Manon Desmarais et Les 7 doigts de la main
- Création et programmation vidéo : Paul Ahad, Media-FX
- Directeur technique : Yves Touchette
- Construction des décors : Peter Wellington, Isabelle Chassé, Marc Brunelle, Bruno Tassé, Stéphane Beauchet, Peter Vatsis, Dominique Dupuis, Caroline Bertrand, Mathieu, Catherine Tebecherani, Tyler Tardiff, Julien De La Sablonnière et Enrique Enriques
Logo de Traces : Olivier Tétreault.

ARTISTES SUR SCÈNE

Antoine Auger ; Antoine Carabinier-Lépine ; Jonathan Casaubon (à partir de sept 2009) ; Nael Jammal (jusqu’à l’été 2009) ; Geneviève Morin ; Philip Rosenberg

ÉQUIPE ADMINISTRATIVE DES 7 DOIGTS DE LA MAIN
- Diffusion et du développement : Tina Diab
- Affaires publiques : Lynne ter Metz
- Communications : Marion Bellin
- Evénements spéciaux : Sophie Picard
- Directeur technique : Yves Touchette
- Coordination des Opérations : Fanny Perret
- Directeur de production : Luc Paradis
- Assistante administrative :Ann-Marie Léonard
- Comptable : Nathalie Beaulieu, CA
- Notaire : Eric Batiot

DIRECTEUR GENERAL : NASSIB EL-HUSSEINI

Traces est réalisé en coproduction avec le Centre National des Arts d’Ottawa.
Avec le soutien du Conseil des Arts et Lettre du Québec et du Conseil des Arts du Canada

Remerciements :

École de cirque de Verdun, École Nationale de Cirque, Cirque du Soleil, Théâtre Corona, Centre National des Arts d´Ottawa, Théâtre Corona, Jan-Rok Achard, Dino Bartolini, En Piste, Gregg Parks, Lyn Heward, Guy Laliberté, Marc Lalonde, Ben Philippi, TOHU, Eric Batiot.

La compagnie remercie tout particulièrement les artistes de la distribution originale du spectacle Héloïse Bourgeois, Raphael Cruz, Francisco Cruz, Bradley Henderson et William Underwood

QUELQUES EXTRAITS DE PRESSE

« TRACES est un phénomène. »
« Les prouesses copinent avec les simili-exploits »
« Un moment d’excitation pure, pendant qu’une partie du public applaudit pour encourager les artistes, l’autre crie « chut » pour ne pas les perturber, jusqu’à ce que toute la salle hurle de bonheur à l’exploit final »
LE MONDE, Paris, janvier 2009

« Les corps propulsés dans l’espace sont de vrais morceaux d’écriture »
LIBERATION, Paris, déc. 2008

“Y a-il quelque chose qu’ils ne sachent faire ? ”
Telle est la question que l’on se pose en observant les artistes multi-talentueux de TRACES”
“(Les artistes) divertissent avec une performance énergique et divinement horlogée qui mêle danse et musique à l’acrobatie et au skateboard.”
“Les 5 artistes (…) transmettent chaleur, joie et simplicité et nous invitent dans leur monde”
“Tout comme ses prouesses physiques, (…) TRACES (…) est un spectacle de premier ordre”
NEW YORK TIMES – Jan. 2008 (traduction)

“Ce spectacle est un merveilleux moment de plaisir pour les familles et les amis, pour les amoureux et éternels enfants. Tous ces numéros fabuleux sont servis par un travail d’équipe grandiose, grâce à quatre jeunes hommes super forts et une vraie petite dynamite de jeune femme qui réussit à gagner leurs cœurs, et les nôtres aussi. ”
THE DOMINION POST - New Zealand - March 2008 (traduction)

Toronto Stage – Oct. 2007 (traduction)

****“Un nouveau genre de Danse/Théâtre acrobatique”
“Avec ce spectacle, c’est toute une génération qui va se tourner vers le cirque”

GUARDIAN UNLIMITED – Edimbourg - Août 2007 (traduction)

“Ce spectacle mérite largement les standing ovations qu’il reçoit”
EDIMBURGH FESTIVAL - Août 2007 (traduction)

“Il faut ouvrir une grosse boîte de qualificatifs louangeurs pour rendre justice à ce qui se passe en ce moment à la Cité des Arts du Cirque de Montréal.”
“Tonique et touchant, jouissif et joyeux, envoûtant et amusant, sympathique et sublime…”
“La multiplication des tours de forces et de finesse atteint des sommets”
“Traces séduit, amuse, étonne et détonne… Ce spectacle ne ressemble à rien d’autre…”
“Traces laisse des marques profondes et probablement indélébiles chez ceux qui s’y frottent”
LE DEVOIR – Montréal, Oct. 2006

“Une pièce qui passera certainement à l’histoire, qui fera office de jalon dans l’histoire du cirque d’ici…”
“Traces pourrait devenir l’élément déclencheur d’un âge d’or aussi impressionnant que ce qu’on pu être le années 70 pour le théâtre, les années 80 pour la danse, et les années 90 pour le cinéma. Les années 2000 seront les années d’une émergence circassienne unique au monde…”
Michel Vézina, Journaliste - Montréal – Oct 2006


contact contact scène espace pro Espace pro Traces


live !
Prochaines
dates

Prochaines dates Traces les 7 doigts de la main